Que ce soit en construction neuve ou en rénovation, les concepteurs s'orientent vers des compositions de parois thermiquement plus performantes, intégrant de ce fait des épaisseurs d'isolation de plus en plus importantes.

Que ce soit en construction neuve ou en rénovation, les concepteurs s'orientent vers des compositions de parois thermiquement plus performantes, intégrant de ce fait des épaisseurs d'isolation de plus en plus importantes. C'est l'une des raisons pour lesquelles le CSTC constate que, parallèlement aux solutions classiques constituées d'un mur creux avec isolation dans la coulisse ou de parois en ossature en bois, les compositions de parois revêtues d'un enduit sur isolant de forte épaisseur (ETICS) se développent de manière spectaculaire.

Parmi les différents griefs parfois formulés au sujet des finitions extérieures de ce type de parois, deux d'entre eux sont relativement récents et concernent :

  • la perception, dans l'enduit, de la présence des rosaces de fixation des panneaux d'isolation thermique
  • l'apparition, à la surfaces des enduits, de coulures brunâtres en provenance des couvre-murs

 

1. Marquage, dans l'enduit, des rosaces de fixation des panneaux d'isolation thermique

Cette pathologie est régulièrement soumise à la division Avis techniques depuis quelques années. Dès l'achèvement des travaux d'enduisage, la trame des pastilles de fixation des panneaux d'isolation thermique peut être observée par temps de ciel dégagé et, plus particulièrement, en fin de nuit.

 

Poursuivez la lecture de cet article sur le site du CSTC et apprenez-en davantage sur les symptômes mais aussi sur les remèdes que préconise le CSTC.


Galerie médias


Category :   Actualités